J'Aime les Musées et les Vieilles Pierres

J'Aime les Musées et les Vieilles Pierres

Exposition à Agde "Ils sont passés par le camp d'Agde"...

AGDE a.jpg

 

A l'occasion du 80ème anniversaire de la création du camp d'Agde et de la Retirada, et pour prolonger la Semaine Internationale qu'elle organise à cette occasion, l'AMCA Association pour la Mémoire du Camp d'Agde, nous propose, au travers de cette exposition, d'en apprendre davantage sur ce pan de notre histoire...

 

COM AGDE.jpg

 

LA STÈLE QUI INDIQUE ICI ÉTAIT LE CAMP D'AGDE

(des dizaines de milliers d'hommes y séjournèrent dans leur marche vers la Liberté)

 

DSCN7015.JPG

 

On pourras y voir une exposition de portraits d'artistes et d'intellectuels réfugiés espagnols "Ils sont passés par le camp d'Agde". Elle a débuté le vendredi 11 janvier et se terminera le dimanche 24 mars 2019, on pourras la voir les : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi de 9 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 18 h 00 sauf le dimanche.

 

Adresse ou voir l'exposition :

 

Îlot Molière

 

Office de Tourisme d'Agde

 

1, rue du 4 septembre

 

34300 AGDE

 


 

Chaque pays possède une histoire, son histoire... des années noires qu'on aimerait occulter, cacher tellement elle fut horrible, combien d'êtres humains ont eu à souffrir de décisions prises par des gouvernements.... croyant bien faire. Je connaissait ces pans de l'histoire pour les avoirs appris à l'école, vu des images terribles dans les livres puis dans des reportages à la télévision.

 

Puis, dans les années 83 - 86, j'ai commencé à m'y intéresser en me rendant dans le Massif du Vercors qui fut un haut lieu très important de la Résistance française pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un magnifique Mémorial a été créé le 21 juillet 1994, n'hésitez pas à aller le découvrir, très émouvant ainsi que tous les sites de Mémoire.

 

vercors.jpg

 

Site Internet du Mémorial de la Résistance et des Chemins de Mémoire : 

http://memorial-vercors.fr/fr_FR/index.php?page_id=2661

 

STÈLES EN HOMMAGE AUX VICTIMES DES CAMPS 

 

(avec la Caserne Mirabel, actuellement Hôtel de Ville et C.C.A.S. d'AGDE)

 

 

Ce fut le premier lieu ou j'ai pris conscience que ce que j'avais vu dans les livres était là devant moi, en visitant un premier site pour la mémoire, le 25 juillet 1944, 16 jeunes y furent fusillés, on l'appelle depuis Le Mur des Fusillés à La Chapelle en Vercors. Nous avons visité un petit musée dans une vieille grange, j'en suis ressortie bouleversée par des objets, des photos, des textes, des mannequins en uniforme SS. Choquée par toutes les exactions que les Allemands avaient faits et laissé derrière eux sur cette plaine et dans les villages et maquis alentours. Puis à Vassieux en Vercors nous avons visité le Musée de la Résistance fondé par Joseph La Picirella, avec une fresque sur la façade, aujourd'hui elle est à l'abri à l'intérieur du musée.

 

http://museedelaresistanceenligne.org/media436-MusA 

 

MUSÉE DE LA RÉSISTANCE A VASSIEUX EN VERCORS

(mon premier musée visité, le Mémorial n'existait pas encore)

 

musée Vassieux en Vercors b.jpg

 

Les Maquisards attendaient le salut par les airs avec les avions des alliés, il n'en fut rien et ce seront les planeurs allemands à atterrir en y semant la mort et la désolation à Vassieux en Vercors. Et puis différents lieux, comme des nécropoles aux centaines de croix blanches de jeunes tués qui ont donné leurs vies pour défendre "La Liberté", des grottes qui avaient servi de refuge aux blessés, depuis j'adore cette région qui est très belle en toutes saisons avec une histoire triste.

 

LA STATUE DE MARIANNE - LA RÉPUBLIQUE A AGDE

(Place du Marché)

 

DSCN6473.JPG

 

La première fois que j'ai vraiment pris conscience qu'a 150 km de Montpellier se trouvait un Camp, non de Concentration et d'Extermination comme c'était le cas à Auschwitz mais, un Camp d'Internement c'était en 2011. Ce fut le premier Camp que j'ai visité (depuis j'en ait vu d'autres...) une immense plaine du Roussillon aux pieds des Pyrénées Orientales, balayée par des vents froids très forts.L

 

LA SALLE DES MARIAGES DANS LA MAISON CONSULAIRE

(peintures réalisés par des artistes catalans réfugiés

du Camp d'Agde en 1939, je ferais une note plus tard)

 

AGDE SALLE DES MARIAGES.JPG

 

Ce jour là, j'avais été choquée de voir tous ces baraquements les uns derrière les autres, certains éventrés ou en ruine, j'avais marché au milieu de ces centaines et centaines de bâtiments, des latrines, des ruines qui nous montraient l'horreur de ces années noires. Puis, tellement il y en avait j'ai fait le tour en voiture entre tous ces hangars, j'ai fait des centaines de photos... j'y ait même découverts des miradors.... maintenant on ne peut plus le faire en voiture.

 

LE CAMP JOFFRE DIT CAMP DE RIVESALTES

(je ferais une note plus tard avec plus d'informations)

 

 

 

J'imaginais toutes ces personnes, femmes, enfants, hommes errer dans ces lieux hagards transis de froid, il me semblait entendre leurs plaintes avec le bruit du vent, j'étais frigorifiée et surtout choquée de me trouver dans ce lieu. Je me demandais comment avait on pu en arriver à ça.... Selon les historiens c'était le plus grand camp de l'Europe de l'Ouest, c'était le Camp Joffre appelé Camp de Rivesaltes du nom de la ville ou il se trouve. En y allant on traverse un pont ou le chemin de fer amenait les wagons avec toutes ces personnes entassées, les trains s'y arrêtaient pour continuer à pied jusqu'au camp, plusieurs entrées se trouvaient dans ce camp, j'en ait vu trois à différents points du camp, mais il y en avait peut-être plus....

 


 

Un Site  - Mémorial a vu le jour pour rendre hommage à tous ces gens qui sont passés par ce camp, voici le site Internet : 

http://www.memorialcamprivesaltes.eu/

 

LE SITE MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES A AIX EN PROVENCE

 (un camp d'internement et de déportation dans une ancienne tuilerie)

 

 

Ce que j'apprendrais bien plus tard... c'est qu'a peine à 50 km de Montpellier, dans la ville d'Agde il y avait eu un autre Camp qui existait, le Camp d'Internement d'Agde, mais dans le Sud de la France il y en avait beaucoup dans plusieurs villes  La ville d'Agde qu'on surnomme "la Perle Noire de la Méditerranée" par rapport à ses nombreux monuments construits en pierre basaltique.

 

LA MAQUETTE DU CAMP D'AGDE

(réalisée par monsieur Joseph Villamosa lors d'une autre exposition)

 

DSCN6499.JPG

 

Voir sur ce site Internet, une exposition sur le Patrimoine de la ville avec toutes les explications sur la géologie volcanique etc etc : 

http://lapasserellepatrimoine.com/expositions-agde-ville-noire-le-basalte-pour-nature/

 

LA STATUE DE L'ÉPHÈBE D'AGDE SE TROUVE

AU MUSÉE DE L'ÉPHÈBE ET D'ARCHÉOLOGIE SOUS-MARINE

 

EPHEBE D'AGDE A.jpg

 

La magnifique statue en bronze de l'Éphèbe d'Agde a été découverte en 1964 dans le lit du fleuve Hérault par Jacky Fanjaud plongeur avec d'autres passionnés  du G.R.A.S.P.A. (créé en 1960) Groupe de Recherches Archéologique Subaquatiques et de Plongées d'Agde. Le magnifique musée expose de très nombreux objets découverts dans les eaux du fleuve, une collection vraiment exceptionnelle. On y découvre aussi la statue de Cesarion découvert le 26 décembre 2001 au large du Cap d'Agde par Nicolas Figuerolles par 8 mètres de fond, voir plus d'informations ci-dessous : 

 

https://autourdelephebe.com/epages/d91c9322-ed1b-48a8-99ff-15cc86be29cd.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/d91c9322-ed1b-48a8-99ff-15cc86be29cd/Categories/%22L%27Eph%C3%A8be%20d%27Agde%22 

 

LA STATUE DE CESARION SE TROUVE

AU MUSÉE DE L'ÉPHÈBE  ET D'ARCHÉOLOGIE SOUS-MARINE

 

CESARION D'AGDE A.jpg

 

Site Internet de l'AMCA qui est l'Association pour la Mémoire du Camp d'Agde :

http://memoirecampagde.fr/

 

ACTUEL COLLÈGE RENÉ CASSIN

(sur le lieu même ou se trouvait l'ancien Camp d'Internement d'Agde)

 

IMG_5957.jpg

 

Le camp d'Agde fut édifié en Février 1939, pour recevoir l'Armée Républicaine Espagnole qui après la prise de Barcelone, avait cherché refuge en France. Il s'élève au nord de la ville en prolongement de la Caserne MIRABEL (à ce jour elle est occupée par la Mairie et par le C.C.A.S.). Conçu et réalisé pour le compte du Ministère de l'Intérieur sur des terrains en partie militaires et en partie privés et réquisitionnés, il passa sous l'autorité du Ministère de la Guerre, puis sous celle du Secrétariat d'Etat au travail du Régime de Vichy.

 

STÈLE SUR LE FRONTON DU COLLÈGE RENÉ CASSIN D'AGDE

 

w.JPG

 

Il avait la forme d'un pentagone allongé, dont la base était la route de Sète, depuis la rue de Barcelone jusqu'au lotissement communal inclus une superficie de 30 ha. Il était conçu pour recevoir 24.000 personnes, comprenait environ 250 Baraques en bois de différentes dimensions, construites par les soldats du Génie de l’armée française. Les deux tiers de 40 m X 6 m destinées au cantonnements, le reste aux services divers: intendance, cuisine, magasins, infirmerie, lavabos, latrines, etc etc.. le tout surmonté d'un seul mirador.

 

PLAN DU CAMP D'AGDE

(Archives Départementales de l'Hérault)

 

PLAN CAMP D'AGDE Archives départementales de l’Hérault.jpg

 

Il était subdivisé en trois camps : les camps 1 et 2, le long de la route de Sète, le camp 3, entre la route des sept fonts et la voie ferrée. En 1942 à l'arrivée des allemands beaucoup d'espagnols partiront vers l'Amérique du Sud, d'autres retrourneront en Espagne où ils seront réprimés par Franco, d'autres encore iront s'engager dans la résistance française...

LA PLAGE DE LA GRANDE CONQUE AU CAP D'AGDE

(plage au sable noir entourée de hautes falaises volcaniques)

 

DSCN7212.jpg

 

"N'oubliez pas que cela fut.

 

Non, ne l'oubliez pas.

 

Gravez ces mots, dans votre cœur".

 

Primo LEVI *

 

* Primo LEVI, était un jeune juif italien de 24 ans, il sera arrêté par la Milice fasciste le 13 décembre 1943, puis déporté au Camp d'Auschwitz III - Monowitz en Pologne, il y sera détenu de février 1944 jusqu'à la libération du camp, en janvier 1945. Primo Levi est né à Turin  (Italie) en 1919, il s'est donné la mort en avril 1987. On lui doit une douzaine d'ouvrages dont "La Clef à molette" et surtout celui que tout le monde connait "Si c'est un Homme", traduit dans de très nombreuses langues.

 

Une autre citation de Primo LEVI :

 

Ils nous enlèverons jusqu'à notre nom...

 

si nous voulons le conserver,

 

nous devons trouver la force que derrière ce nom,

 

quelque chose subsiste !

 

lumière a.jpg

 

La musique que vous entendez est celle du chanteur Paco Ibáñez que j'aime beaucoup, il est né en Espagne à Valence. C'est un chanteur militant et pacifiste, il passe son enfance à Barcelone mais sa famille doit fuir l'Espagne à la fin de la guerre civile qui oppose, de 1936 à 1939, le camp des républicains à celui des nationalistes mené par le général Francisco Franco

 

 

 

 

 



24/01/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres