J'Aime les Musées et les Vieilles Pierres

J'Aime les Musées et les Vieilles Pierres

Conférence "Le Port de Lattara : historique des recherches et découvertes récentes" à Lattes

 

Dans le cadre de l'exposition "La navigation lagunaire. 2 000 ans de secrets révélés par le musée d'archéologie de Catalogne", Gaël Piquès, chargé de recherche, CNRS, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes, propopose le jeudi 15 novembre 2018 à 18 h 30, une conférence "Le port de Lattara : historique des recherches et découvertes récentes", la suite ci-dessous : 

 

http://museearcheo.montpellier3m.fr/evenements/jeudi-15-novembre-2018-conference-le-port-de-lattara-historique-des-recherches-et

 

QUELQUES PHOTOS DES OBJETS DE L'EXPOSITION EN COURS

 

EFFETS PERSONNELS A BORD DES NAVIRES

UN BONNET DE MARIN

 

 

Port-la-Nautique, Narbonne

Epoque romaine

Laine Mobilier DRASSM (Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-marines)

Dépot de fouilles Narbonne

 

Cet objet rare, du fait des difficultés de conservation de la laine, est en forme de calotte hémisphérique. Il s'agit de laine non tissée, non tricotée, les écheveaux étant simplement filés et étirés.

 

DIVERS OBJETS DE L'EPAVE DE PORT VENDRES 2

 

 

L'épave de Port Vendres 2, qui a sombré ver le milieu du Ier siècle ap. J.-C., était un navire à cargaison mixte en provenance de la riche province de Bétique, l'une des principales régions exportatrices vers Rome à cette époque. A côté des amphores à huile, à vin et à saumures, le chargement était composé de produits miniers : lingots de cuivre (vallée du Guadalquivir), de plomb (Sierra Morena) et d'étain (Estrémadure). La forme particulière de ces derniers reste à ce jour inexpliquée : répond-elle à des besoins de stockage, de manipulation ou d'exploitation (facilement sécable) ?

 

FOCULUS OU FOYER PORTATIF

 

 

Epave de Barthelémy B

Ier siècle

Plomb

Musée archéologique Saint Raphaël

 

Ce petit foculus, ou foyer portatif pour cuire les aliments, reposait à même le plancher de cale du navire. Il est entouré d'une double paroi en tôle de plomb qui, pour réduire les risques d'incendie par surchauffe du métal, était remplie d'eau. Dans la cavité centrale, on y brûlait du charbon pour faire chauffer les marmites.

 

RESTES D'UNE EPAVE DE BATEAU ROMAIN

EXPOSITION PERMANENTE

 

 

Amphores à vin découvertes dans l'épave de La Ciotat 3 (Bouches -du-Rhône)

Fin du IIe début du Ier siècle av. J.-C. Dépôt du DRASSM (Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-marines), Marseille.

 

1) Lattes, port commercial à l'époque romaine

 

Evocation des restes d'une épave de bateau romain transportant des amphores. Ce navire transportait environ 6 000 amphores à vin et plusieurs centaines de vases à vernis noir venant d'Italie destinés à la vente en Gaule. Les amphores étaient superposées en quinconce sur trois couches et calées entre elles à l'aide de brindilles et de branchages qui limitaient le frottement.

 

2) Amphores

 

La cité portuaire de Lattara naît sous le signe de l'échange et du commerce. L'amphore en est le témoin privilégié : d'origine étrusque, massaliète, italique, romaine, ibérique ou encore punique, ce sont plusieurs dizaines de milliers de ces conteneurs, transportant principalement du vin, qui sont arrivées au port. De nombreuses épaves de bateaux conservant leur cargaison sont régulièrement découvertes en Méditerranée et étudiées par les spécialistes. 

 

AMPHORE A HUILE

 

 

Amphore à huile Port-la-Nautique, Narbonne

Début du Ier siècle - IIIe siècle ap. J.-C., type Dressel 20

Terre cuite Mobilier DRASSM (Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-marines),

Dépôt de fouilles Narbonne

 

Ce type d'amphore est originaire de Bétique. Peu fréquentes sur le site de La Nautique, mais très répandues dans le monde romain au Haut-Empire, ces amphores étaient uniquement utilisées pour transporter de l'huile d'olive.

 

DES PLOMBS DE SONDE

 

 

Aiguablava I (Begur). 30-20 av. J.-C.

Plomb

Musée d'Archéologie de Catalogne

 

Instrument en plomb servant à mesurer la profondeur. Les marins attachaient une corde à l'anneau situé au sommet de l'objet, puis le lançaient par-dessus bord jusqu'à ce qu'il touche le fond marin. Il suffisait ensuite de le remonter pour connaître la profondeur. La cavité inférieure du plomb était remplie d'une substance collante, de la cire ou de la poix, qui permettait de relever la nature et l'empreinte du fond marin. 

 

Adresse ou a lieu la conférence :

 

Site archéologique Lattara Musée Henri Prades

 

390, route de Pérols

 

34970 LATTES

 

MONNAIES CELTIQUES DITES A LA CROIX

EXPOSITION PERMANENTE

(des travaux étaient en cours dans la partie exposition permanente)

 

 

Très intéressante exposition temporaire qu'on peut voir actuellement jusqu'au 7 janvier 2019, mais comme toujours d'ailleurs, de très beaux objets et une scénographie bien étudiée. J'ai vu l'exposition lors des "Journées Nationales de l'Archéologie" le 17 juin 2018 avec la visité guidée de l'exposition et du site archéologique avec l'Association Acanthe. Nous avons pu visiter la "Maison Gauloise reconstituée" avec un guide et assister à l'Auditorium à un documentaire sur l'archéologie sous-marine ainsi qu'a la visite de la maison Gauloise.

 

 

Actuellement, on peut aussi découvrir une exposition temporaire qui s'intitule "Spolium" de Raphaël Zarka sur les formes physiques ou géométriques du 13 octobre au 18 février 2018, pour en savoir plus voir le Programme de la Saison 2018 - 2019 en bas de page.

 

BAS RELIEF REPRESENTANT

UN BATEAU DE COMMERCE AVEC DIVINITE

 

 

Démantèlement des remparts, Narbonne,

Période gallo-romaine

Calcaire

Palais des Archevêques, Ville de Narbonne

 

Ce navire de commerce possède un seul mât et une voile carrée. Les cargues, terminées chacune par un cabillot, sont regroupées vers l'arrière dans un probable râtelier. La proue est décorée d'un col de cygne, symbole d'un présage favorable, tandis qu'une divinité protectrice à la tête voilée est représentée à la poupe.

 

REPRODUCTION D'UN BATEAU DE COMMERCE

(en cours de construction)

 

 

Il y a 2 000 ans, les chantiers navals où l'on construisait et réparait les bateaux étaient situés sur le littoral ou au bord d'une rivière, sur ce modéle, seule la partie inférieure de la coque du bateau est construite. Une fois celle-ci réalisée, on plaçait et fixait les membrures, puis on construisait le plancher de cale et le pont, partiellement ouvert. Le mât destiné à supporter la voile parachevait le tout. Cette reproduction à l'échelle, mesurant plus de 8 m de long, s'appuie sur les données archéologiques provenant des épaves de Cap del Vol (15 m) et de Cala Cativa (10 m). Plusieurs essences de bois ont été identifiées pour la construction de ces navires : chêne vert (quilles, languettes, chevilles), pin (coque), chêne et aulne (membrures).

 

LA VERRERIE GALLO-ROMAINE EXPOSITION PERMANENTE

(derrière la baie vitrée, on aperçoit le Site Archeologique Lattara)

 

 

Le gisement antique de Lattes a été découvert en 1963 à la suite d'un défonçage agricole. Les fouilles menées durant 20 ans par Monsieur Henri Prades et le Groupe Archéologique Painlevé ont permis de constituer des collections remarquables, données en totalité à la ville de Lattes. Depuis 1983, les campagnes annuelles de fouilles programmées se succèdent, conduites par une équipe internationale associant le CNRS, le Ministère de la Culture et plusieurs Universités françaises et étrangères.

 

Le centre archéologique de Lattes, constitué du site archéologique, d'un laboratoire de recherche, d'un centre de documentation et d'un musée a été inauguré en 1986. Avec le transfert du musée à l'Agglomération de Montpellier en 2006 et l'acquisition du site par la Région Languedoc-Roussillon en 2008, un nouvel élan de valorisation patrimoniale est insufflé en direction du public.

 

RECONSTITUTION D'UN METIER A TISSER GAULOIS

EXPOSITION PERMANENTE

 

 

Ce musée de site est aussi celui du pays lagunaire constitué par les rives de l'étang de Mauguio et la moyenne vallée du Lez. Au nord, ce pays est traversé par la voie héracléenne qui relie l'Italie à l'Espagne. Les Romains en feront une route aménagée et entretenue : la Voie Domitienne.

 

VISIONNER LA VIDEO SUIVANTE SUR

LATTARA 2 600 ANS D'HISTOIRE

 

https://webtv.univ-montp3.fr/video/Lattara-2600-ans-d039Histoire/dfb272fd2f51a087b39eb38d03f246f9

 

FOUILLES ARCHEOLOGIQUES IN SITU LE 17 JUIN 2018

CHENAL ET ESPACE PORTUAIRE

 

 

La Voie Domitienne Cneius Domitius Ahenobarbus, proconsul romain, fondateur de Narbonne en 118 avant J.-C., aménage la plus ancienne voie romaine construite en Gaule, elle porte son nom. A partir de Narbonne, capitale de la Province, la Via Domitia est jalonnée de bornes tous les mille pas (1 480 m), d'où leurs noms de "Milliaires".

 

SEANCE DE TRI DANS LES RESERVES ET ATELIERS DU MUSEE

(à la pince à épiler quelle patience... à la loupe avec lumière)

 

 

Les cinq "Milliaires" déposées par la Société Archéologique de Montpellier au Musée de Lattes et présentées sous le porche proviennent du tronçon de voie situé entre le Lez et le Vidourle. Elles apportent un témoignage sur les grands travaux effectués sur la voie dans la première moitié du Ier siècle après J.-C., sous les règnes des empereurs Auguste, Tibère et Claude.

 

(Source : panneau sur le site du Musée)

 

LE JARDIN AVEC L'ENTREE DU MUSEE

SOUS LE PORCHE SE TROUVENT LES 5 BORNES MILLIAIRES

 

 

Pendant l'Antiquité, la côte qui s'étendait du Languedoc à la Catalogne était jalonnée de ports intérieurs, à l'abri des vagues, reliés à la mer par un système lagunaire complexe. En longeant le littoral, les navires ibériques chargés d'amphores à vin remontaient ainsi jusqu'au port de Narbonne, considéré comme l'un des plus importants du monde romain. A partir des résultats de fouilles archéologiques récentes, à la fois sous-marines et terrestres, cette exposition vous propose d'embarquer sur un de ces navires de commerce pour vivre une expérience unique, sur les traces des marins de l'Antiquité.

 

LA MAQUETTE DE LATTARA EN 200 AVANT J.-C.

EXPOSITION PERMANENTE 

(réalisée par Monsieur Denis Delpalillo)

 

 

 

VENEZ NOMBREUX !!!!!

 

 



12/11/2018
0 Poster un commentaire